Vous souhaitez en savoir plus et peut être devenir membre de la TACAE? Voici les documents pour vous aider à y voir plus clair!

La Table d’Action Contre l’Appauvrissement de l’Estrie est née en 1990, en réaction à une hausse importante de demandes de dépannages alimentaires. Plusieurs organismes de la région, qui travaillent à l’amélioration des conditions de vie des personnes à faible revenus, se sont alors regroupés pour unir leurs voix. L’objectif de la Table est alors établi : lutter contre les causes de l’appauvrissement de la population en territoire estrien.

En 2021, nous avons 34 organismes membres, dont 19 ‘’actifs’’ et 15 ‘’sympathisants’’.

Nos axes de revendication historiques sont les suivants :

REDISTRIBUTION DE LA RICHESSE

  • Un régime fiscal plus juste et équitable afin de réduire les écarts entre les riches et les pauvres.
  • Que l’amélioration du revenu et de la qualité de vie du cinquième le plus pauvre de la population prime sur celle du cinquième le plus riche.
  • Que toutes les citoyennes et tous les citoyens aient accès, sans discrimination, à des services publics universels de qualité.
  • Que le salaire minimum soit fixé à 15$ de l’heure (2018) et révisé afin qu’une personne seule travaillant 35 heures/semaine sorte de la pauvreté.
  • L’amélioration et le respect des normes du travail.

COUVERTURE DES BESOINS ESSENTIELS

  • Que les protections publiques soient haussées et ajustées annuellement pour assurer à toute personne un revenu au moins égal à la Mesure du Panier de Consommation (MPC) afin de préserver sa santé et sa dignité.

ACCESSIBILITÉ À DES SERVICES PUBLICS UNIVERSELS ET DE QUALITÉ

Éducation

  • La gratuité de la formation scolaire du primaire aux études supérieures, avec une attention particulière à la prolifération des tarifications en tout genre aux niveaux primaire et secondaire (matériel scolaire, transport, service de garde, sorties…).
  • Le juste financement des groupes communautaires et des institutions publiques se spécialisant dans l’alphabétisation, la formation professionnelle, l’enseignement aux adultes et la francisation des immigrant.e.s, pour répondre à la demande.

Services de garde

  • La poursuite du développement de places disponibles en garderie tout en augmentant le pourcentage de places réservées aux familles en situation de pauvreté.
  • Que la tarification ait un impact nul sur les familles avec un revenu sous le seuil de faible revenu, grâce à des mesures compensatoires.
  • Que l’offre de services de garde soit plus flexible pour convenir aux parents qui ont des horaires de travail atypique et aux personnes qui ne sont pas en emploi, notamment la possibilité de fréquentation à temps partiel.

Santé

  • Un système de santé gratuit et universel.
  • Que la gratuité des médicaments soit assurée à toutes les personnes vivant avec un revenu inférieur à la mesure du panier de consommation, dans le cadre de l’actuel régime d’assurance médicaments.

ÉLECTRICITÉ

  • Le gel des tarifs d’hydro-électricité.
  • Des mesures d’efficacité énergétique, notamment l’amélioration de l’isolation des maisons et des logements, en veillant à ce que leur coût ne soit pas répercuté sur le loyer des personnes en situation de pauvreté ou, le cas échéant, à ce qu’elles soient accessibles aux personnes en situation de pauvreté propriétaires de leur habitation.

ACCÈS AU TRANSPORT

  • Que les efforts financiers nécessaires soient faits pour soutenir autant les infrastructures que l’offre de service des différentes formes de transport collectif (transport en commun urbain, transport interurbain, transport dans les petites communautés, transport adapté).
  • Une diminution de moitié des tarifs pour le transport en commun.

LOGEMENT SOCIAL

  • Que le parc de logements sociaux au Québec soit doublé, c’est-à-dire passer de 120 000 à 240 000 unités de logement, avec une attention particulière à la construction de nouveaux HLM.
  • De mettre en place un registre des baux et de financer adéquatement les services de la Régie du logement, pour mieux contrôler l’évolution des prix des logements et pour traiter les plaintes des locataires dans des délais raisonnables.

La TACAE travaille sur trois axes principaux :

LA CONCERTATION : La TACAE est un espace de partage et de discussion. Elle s’assure de tenir ses membres informés des dossiers qui concernent sa mission et ses valeurs et de leur donner les outils appropriés pour favoriser leur implication et leur mobilisation. La TACAE permet aussi de partager sur les enjeux des différents groupes membres et de faire connaître les projets, initiatives et revendications de ces groupes.

L’ÉDUCATION POPULAIRE AUTONOME : La TACAE vulgarise les informations en ce qui a trait à la lutte à la pauvreté, crée des outils et des formations pour tenir ses membres, la population et les gouvernements au courant des enjeux. Nous offrons un éventail de formations et d’activités de sensibilisation en lien avec la pauvreté, l’exclusion sociale et ses préjugés. La TACAE est aussi porteuse du comité AVEC, un comité composé de personnes en situation de pauvreté ou d’exclusion sociale, qui travaille à faire connaître leur réalité, à lutter contre les préjugés à leur égard et à l’amélioration concrète de leurs conditions de vie.

L’ACTION POLITIQUE NON-PARTISANE : La TACAE milite pour une plus grande justice sociale en s’adressant directement aux élu.e.s concerné.e.s et en mobilisant les groupes et la population estrienne. En fonction des enjeux locaux d’actualité, la TACAE mène des campagnes de sensibilisation et intervient sur la scène publique pour faire connaître ses revendications. Nous travaillons de concert avec les autres groupes communautaires, syndicaux, étudiants, citoyens, féministes et autres qui défendent les mêmes valeurs que les nôtres. La TACAE est porteuse du Comité Régional Estrien pour un Québec sans pauvreté, qui regroupe des organisations de toute sorte et qui pose des actions concrètes qui visent à éliminer la pauvreté.

La TACAE est aussi impliquée dans plusieurs comités et regroupements, tant en Estrie qu’au niveau National, ce qui lui permet de créer des alliances pour porter ses revendications avec plus de force.

Pour l’année 2020-2021, nous étions entre-autre :

  • Au Caucus des organismes de défense collective des droits de l’Estrie
  • Au comité Marche Mondiale des Femmes Estrie
  • Au Collectif pour un Québec sans pauvreté

En devenant membre de la TACAE, vous aurez une voix sur les orientations et priorités que l’organisme portera, en plus d’avoir accès à toutes nos activités de formation et de sensibilisation. Vous serez en mesure de participer aux discussions sur les enjeux estriens reliés à la pauvreté et de faire connaître votre réalité.

Par exemple, l’an dernier, nous avons offert gratuitement à nos membres des formations sur la communication : Comment optimiser notre utilisation des médias sociaux, comprendre les relations médias, intervenir dans les médias et comment et pourquoi réseauter. Nous comptons répéter l’expérience en s’outillant collectivement afin que nos actions et nos réflexions aient davantage de portée. En devant membre, vous aurez accès à ces formations et à ces outils gratuitement!

Vous aurez aussi la possibilité de collaborer avec nous sur des projets ou des enjeux spécifiques qui vous rejoignent, ainsi que de faire valoir votre point de vue sur notre plan d’action et nos orientations.

En devenant membre de la TACAE, vous aurez une voix sur les orientations et priorités que l’organisme portera, en plus d’avoir accès à toutes nos activités de formation et de sensibilisation. Vous serez en mesure de participer aux discussions sur les enjeux estriens reliés à la pauvreté et de faire connaître votre réalité.

Par exemple, l’an dernier, nous avons offert gratuitement à nos membres des formations sur la communication : Comment optimiser notre utilisation des médias sociaux, comprendre les relations médias, intervenir dans les médias et comment et pourquoi réseauter. Nous comptons répéter l’expérience en s’outillant collectivement afin que nos actions et nos réflexions aient davantage de portée. En devant membre, vous aurez accès à ces formations et à ces outils gratuitement!

Vous aurez aussi la possibilité de collaborer avec nous sur des projets ou des enjeux spécifiques qui vous rejoignent, ainsi que de faire valoir votre point de vue sur notre plan d’action et nos orientations.

Il y a deux catégories de membres à la TACAE :

Ce sont les groupes qui ont un droit de vote aux Assemblées, et qui peuvent se présenter pour être sur le Conseil d’Administration. Ces groupes ont la responsabilité d’être le plus présent possible lors des Assemblées et des activités de la TACAE.

 

Ces groupes ont un droit de parole aux Assemblées, mais pas de droit de vote. En conséquent, ils ne peuvent siéger sur le Conseil d’Administration et ne compte pas dans le quorum pour nos Assemblées. Si vous êtes intéressé.e.s à être membre de la TACAE, mais que vous avez peu de temps à nous consacrer, ce statut de membre est fait pour vous!

 

Vous ne pouvez pas devenir membre de la TACAE mais la question de la pauvreté vous intéresse? Vous souhaitez être tenu.e.s au courant des enjeux, des initiatives estriennes et des mobilisations? C’est possible!

À chaque semaine, la TACAE publie une infolettre : même si vous n’êtes pas membres, vous avez la possibilité de vous abonner pour la recevoir, ou même de nous envoyer du matériel que vous souhaitez partager avec nos membres! Pour vous abonner, c’est ici!

Vous pouvez aussi rejoindre le comité régional estrien pour un Québec sans pauvreté, qui est porté par la TACAE mais qui ne se résume pas à ses membres. Ce comité se rencontre une dizaine de fois par année, reçoit un financement de la part du Collectif pour un Québec sans pauvreté et travaille sur des enjeux d’actualité variés. Nous serions ravi.e.s de vous avoir parmi nous!

Vous voulez nous faire part d’un de vos projets, d’un enjeu qui vous tiens à cœur ou simplement échanger avec notre équipe? Contactez-nous au 819-829-3822, ou par courriel à l’adresse : tacae@tacaestrie.org.