Redistribution de la richesse

S’assurer d’un régime fiscal plus juste et équitable afin de réduire les écarts entre les riches et les pauvres.

Prioriser l’élimination des iniquités économiques en lien avec les groupes les plus à risque de vivre en situation de pauvreté dont les femmes, les jeunes, les immigrants, les autochtones, les aînés, les personnes handicapées et les personnes seules.

L’amélioration du revenu et la qualité de vie du cinquième le plus pauvre de la population doivent primer sur celles du cinquième le plus riche.

Le salaire minimum devrait permettre qu’une personne seule travaillant 40 heures par semaine sorte de la pauvreté.

Améliorer et faire respecter les normes du travail.

Couvrir les besoins essentiels

Que les protections publiques soient haussées et ajustées annuellement pour assurer à toute personne un revenu au moins égal à la Mesure du Panier de Consommation (MPC) afin de préserver sa santé et sa dignité.

Accessibilités à des services publics universels et de qualité

ÉDUCATION
La gratuité de la formation scolaire du primaire aux études supérieures, avec une attention particulière à la prolifération des tarifications en tout genre aux niveaux primaire et secondaire (matériel scolaire, transport, service de garde, sorties…).

Le juste financement des groupes communautaires et des institutions publiques se spécialisant dans l’alphabétisation, la formation professionnelle, l’enseignement aux adultes et la francisation des immigrant(e)s, pour répondre à la demande.

SERVICE DES GARDE
De poursuivre le développement de places disponibles en garderie et flexibles tout en augmentant le pourcentage de places réservées aux familles en situation de pauvreté.

Que la tarification ait un impact nul sur les familles avec un revenu sous le seuil de faible revenu, grâce à des mesures compensatoires.

Que l’offre de services de garde soit plus flexible pour convenir aux parents qui ont des horaires de travail atypique et aux personnes qui ne sont pas en emploi, notamment la possibilité de fréquentation à temps partiel.

SANTÉ
Un système de santé gratuit et universel.

La gratuité des médicaments soit assurée à toutes les personnes vivant avec un revenu inférieur à la mesure du panier de consommation, dans le cadre de l’actuel régime d’assurance médicaments.

ÉLECTRICITÉ
Le gel des tarifs d’hydro-électricité.

Des mesures d’efficacité énergétique, notamment l’amélioration de l’isolation des maisons et logements, en veillant à ce que leur coût ne soit pas répercuté sur le loyer des personnes en situation de pauvreté ou, le cas échéant, à ce qu’elles soient accessibles aux personnes en situation de pauvreté propriétaires de leur habitation.

Accès au transport

Que les efforts financiers nécessaires soient faits pour soutenir autant les infrastructures que l’offre de service des différentes formes de transport collectif (transport en commun urbain, transport interurbain, transport dans les petites communautés, transport adapté).

Une diminution de moitié des tarifs pour le transport en commun.

Logement social

Doubler le parc de logements sociaux au Québec, c’est-à-dire passer de 120 000 à 240 000 unités de logement, avec une attention particulière à la construction de nouveaux HLM.

De mette en place un registre des baux et de financer adéquatement les services de la Régie du logement, pour mieux contrôler l’évolution des prix des logements et pour traiter les plaintes des locataires dans des délais raisonnables.

header-5-10-15__

Travailler pour des pinottes, c’est la réalité de près d’un million de personnes au Québec. Aidez-nous à améliorer leurs conditions de travail en revendiquant le 5-10-15 : connaître son horaire 5 jours à l’avance, avoir 10 jours de congé payé en cas de maladie ou de responsabilités familiales, et un salaire minimum de 15 $ l’heure. Avec votre soutien, on peut y arriver.

bandeaupetite

f_icon-svg

Un recul majeur pour les personnes assistées sociales

bandeau-fb-article

DÉMYSTIFIER LA PAUVRETÉ, L’EXCLUSION SOCIALE ET DES PRÉGUGÉS