Retour sur les trente ans de la table

LA TACAE A TRENTE ANS 

            En ce 2 juin 2022, par un ciel gris passant au beau temps, la TACAE (table d’action contre l’appauvrissement de l’Estrie) soulignait son trentième anniversaire d’existence en tant que groupe du Communautaire voué à la lutte contre la pauvreté. Pour les circonstances, après l’Assemblée générale annuelle (AGA), à partir de l’heure du midi et ce jusqu’à quinze heures trente, des convives ou si vous préférez des anciennes et anciens membres se sont joints à la fête: animation, buffet bien arrosé, chansonnier, surprises et témoignages constituaient les principaux éléments de l’événement, autour des membres actuels. Bravo et merci au duo à la coordination et aux personnes qui se sont jointes à eux; ce fut de magnifiques retrouvailles pour les artisans qui vous ont précédés au sein de la TACAE.

            Bien sûr, il aurait été tentant de souhaiter à la TACAE trente autres années, comme nous l’aurions fait pour une personne de cinquante ans. Mais voilà, nous avons affaire ici à un organisme communautaire de lutte à la pauvreté. Dans un monde idéal, se pourrait-il que la misère humaine ne devrait-elle pas exister? Il y a bien d’autres chats à fouetter que la pauvreté!

            Dans un monde idéal, l’aide sociale devrait nous aider à sortir de la pauvreté, de même que le salaire minimum amplement suffisant pour vivre bien au-delà du seuil de la pauvreté. Que dire de toutes ces personnes vivant seules et qui éprouvent beaucoup de difficulté à joindre les deux bouts, et ce encore plus à la retraite?

          J’accuse ici nos gouvernements d’avoir de coeur et d’intérêt que pour les exploiteurs, les gens d’affaires, le Pouvoir. Pourquoi cette insensibilité systémique à l’égard de la pauvreté effective. À nous projeter dans le futur, oui la TACAE sera encore une nécessité dans trente ans!

            Et quand une petite brise de rumeur vient effleurer mes oreilles, à l’effet que l’AREQ-Estrie se préparerait à ne plus mandater quelqu’un pour siéger à la TACAE, alors là j’ai envie de provoquer plus qu’une tempête dans un verre d’eau.

            Et quand il ne nous restera plus qu’un verre d’eau à déguster et une bouchée de pain à bouffer, alors la Pauvreté et le Pouvoir auront gagné sur nous.

Guy Forget, 3 juin 2022.  

Souhait de bonne fête de la part de l’équipe du Collectif pour un Québec sans pauvreté :

Voici quelques photos de l’évènement ! 

Voici une courte vidéo en mode diaporama d’une poignée de photos tirées et dépoussiérées des archives des la TACAE!